Mélilot, une chemise de Deer and Doe

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Pin It Share 0 Email -- Filament.io 0 Flares ×

Me revoilà ! 🙂 Et je reviens avec une série « en double ». J’ai beaucoup cousu ces derniers temps et j’ai fait beaucoup de pièce en double exemplaire, va savoir pourquoi cette nouvelle obsession !

On commence avec la chemise Mélilot de Deer and Doe. C’est très simple je l’adore car j’ai le choix avec elle ! Deux versions sont proposées : version A manches longues et col arrondi, version B manches courtes et col mao. Bien sûr, j’ai voulu faire un mix et j’ai fait manches courtes/col arrondi pour débuter.

 

melilot-devant-1

 

Pour réaliser cette chemise, j’ai complètement craqué sur un tissu de chez Henry et Henriette (hum je crois que c’est en train de devenir mon fournisseur officiel haha). En fait la réalisation remonte à bien longtemps puisque j’ai acheté le patron avec ma belle sœur adorée lors d’une visite à Lyon en septembre et, une semaine plus tard à Nantes, je dévalisais Henry et Henriette. J’ai flashé sur ce magnifique coton bleu marine à fils argentés. Et c’est bien le dernier tissu de la razzia que vous n’aviez pas encore vu monté, enfin presque 😉
L’objectif, ayant acheté un autre patron, était d’en faire au moins un des deux pour fin octobre et c’est Mélilot que j’ai réalisée avec tellement d’impatience.

 

melilot-detail-1

 

Que dire du montage… Trop agréable ! Les cols ne sont plus un souci. Je commence à faire des boutonnières à la chaîne sans trop appréhender et ça se passe bien. Et bien que j’ai entendu parler des coutures anglaises avant, c’est vraiment avec ce patron que je les ai mises en application pour la première fois. Un régal de finition (on rappelle que c’est vraiment mon point faible puisque je suis impatiente) ! Alors bien sûr c’est un peu plus long mais l’intérieur est ainsi tellement propre.

Rien à ajouter, les manches sont très sympas dans ce format, même s’il y a une sorte de petit rebiquage mais est-ce que ça me gêne vraiment ? Je ne pense pas. Les poches habillent bien mais on peut s’en passer. Et les boutons sont la touche finale, j’ai vraiment hésité mille ans (au moins) à la mercerie du marché Saint Pierre. Il faut dire que le patron propose d’en mettre 11, donc en fonction des envies ça peut faire un budget.

 

 

Je retiens que j’adore avoir pu choisir de mixer des manches courtes avec un col rond. Cette chemise est juste parfaite pour le boulot pour moi. Je peux ainsi avoir l’air présentable avec une touche de fantaisie. Bien sur je ne jure que par les manches courtes et celles-ci sont irrésistibles.
On note aussi la longueur de la chemise, un peu plus longue derrière (jeu d’asymétrie pour me faire fondre) et bordure arrondie. Avec un intérieur impeccable grâce aux coutures anglaises.
J’ai tellement adoré qu’il était obligatoire que je m’en fasse une deuxième, en plus quelques semaines plus tard je repérais du tissu chez Henry et Henriette que je me suis offert pour noël !! ^^

Je vous laisse deviner ce que j’ai choisi comme version pour le 2ème exemplaire 😉

 

2 thoughts on “Mélilot, une chemise de Deer and Doe

Comments are closed.

Loading Facebook Comments ...