Des couleurs pour mon intérieur

6 Flares Twitter 0 Facebook 0 Pin It Share 6 Email -- Filament.io 6 Flares ×

Certains le savent, j’ai déménagé. Grande joie, grande horreur. Cette mixité dans le changement de « maison » est hyper intéressante mine de rien. Là j’en suis au point qui me terrifie le plus : mettre des couleurs dans ce grand cube d’une neutralité, à la limite de la transparence.

Alors la déco, j’adore, ya pas à réfléchir à deux fois. En revanche, quand il s’agit de moi… il faut que je fasse le même travail que pour un client. C’est à dire trouver mes mots-clefs, réussir à me définir, à définir comment je veux me sentir, ce que je veux faire des pièces… Nan parce que cuisine, salon, chambre, ce sont des noms, ça ne veut pas dire que tu vas pas dormir dans la baignoire et cuisiner dans la chambre, pendant que tu feras du tir à l’arc et de l’aquarelle dans ta cuisine, chacun fait bien ce qu’il veut chez lui ! Vous voyez une maison c’est très personnel même si nous avons des conventions (c’est un truc de société les conventions, et dans un sens c’est assez pratique).

 

insta-rsf

 

Il y a longtemps (haha trop bizarre et cool à la fois de dire ça), pendant mes études, j’avais pu assouvir un truc au fond de moi en découvrant en cours d’anthropologie (mais quelle matière géniale !) la notion de proxémie (je suis sympa, je vous ai mis de la « biblio » en bas de l’article 😉 ) et tout ce qui l’entoure. J’avais entrepris un travail laborieux de mémoire car je ne savais pas du tout où j’allais, je voulais juste kiffer ma proxémie. J’étais tellement heureuse de voir que des choses que je n’arrivais pas à formuler durant mes années d’archi, l’était par d’autres et des qui savent parler !

Bref je vais pas vous assommer avec ça mais en gros malgré nos conventions il faut se faire sa place parce qu’on est chez soi au final. Après à nous de voir si on accepte de faire rentrer des gens chez soi ou non (ahah dans ma tête connexion direct à Buffy, ni vu ni connu si je savais me taire :p ).

 

insta-photophore

 

On y est, je suis chez moi, je suis dans cette pièce, j’y fais quoi ?

Bon moi tout de suite, je veux mettre des couleurs, des trucs punchy en plus, parce que c’est ce que je suis. Attention, ça ne veut pas dire que je veux repeindre les murs, les accessoires ça existe aussi !

Il sera bon de définir ce qu’on veut faire dans la pièce, aussi quelques mots clefs (inspiration, matière,… mais pas trop hein ?!) et puis quelques couleurs pour avoir une palette conductrice. Par exemple :

Recevoir et vivre joyeusement à la manière d’un film de Bollywood

palette diwali - des couleurs pour mon intérieur

Pour construire cette palette, je suis partie de ces deux critères pour une pièce : recevoir et vivre joyeusement, ça a tout de suite fait écho à des couleurs chaudes. Ensuite pour canaliser le tout, j’ai fait appel à quelque chose qui m’est propre, un souvenir. C’est important de relier les idées entre elles. Alors j’ai pensé à Diwali, la fête des lumières indienne, qui mêle parfaitement le plaisir du partage, la célébration, et l’intensité de la lumière. Ca aurait pu être complètement différent, et c’est ça qui est intéressant, c’est que ça va changer en fonction des personnes et des vécus. Certains pourraient penser à une colo d’été à la mer, quand d’autres se sentiront plus proche d’une ambiance coin du feu et raclette en famille. Le principal c’est que ce soit des moments qui vous appartiennent et qui vous définissent. Au final pas d’inquiétude, il ne va pas s’agir de faire une retranscription littérale donc sentez-vous libre 😉

Me sentir dans une ambiance mi-Frida Kahlo mi-années 50 

palette frida 50 - des couleurs pour mon intérieur

Je vous ai dit que j’adore le vert ?! ^^ Frida Kahlo c’est parfait pour pouvoir partir dans tous les sens, et à ça j’ajoute les années 50… On n’est pas sorti ! Dans ce cas, si je n’ai pas spontanément comme précédemment une palette couleur qui se dégage, je me fabrique un univers uniquement à partir d’image d’intérieur. Comme je vais aller vers des images qui se ressemblent, il y aura une identité qui va ressortir. Ça peut paraître un peu bizarre au début sachant que mon thème c’est grossièrement fleurs et rétro mais vous verrez dans la masse vous pourrez au final faire un tri. Vous n’avez qu’à jeter un oeil à mon board correspondant, il y a un peu de tout mais quand je garde uniquement les images coups de cœur, une harmonie se dégage 🙂

Une couleur « fil rouge »

attention au too much mais si c’est votre came… 😉

violet : des couleurs pour mon intérieur

 

Ce mauve me rappelle ma chambre chez mes parents 🙂 A l’époque où on a emménagé, j’ai pu choisir la couleur des murs, je voulais un violet clair parce que j’avais vu cette pub pour un yaourt à la télé (youhou trop le fun ma vie). La nana était dans un champs de lavande et se dirigeait vers une belle et grande maison aux volets violets ! Pfff la révélation couleur, direct dans mon top 3 ! J’ai longtemps rêvé d’une maison dans le même style jusqu’au jour où j’ai renoncé car je me sens bien mieux en appartement, va savoir… Tout ça pour dire que le type du magasin de bricolage a lourdement insisté pour me dissuader parce que ce serait trèèèèèèès foncé malgré tout. La quête de la lumière plus importante que celle de la couleur ?!
En tout cas, ça habille, pas la peine d’en faire des caisses en déco ensuite ^^

Ce qui est bien aujourd’hui c’est quand même qu’il y a une mine d’informations impressionnante : que ce soit la presse spécialisée (Marie-Claire Maison, Elle Déco, Côté Maison, Ad Magazine…) ou internet avec des plateformes comme Pinterest, Instagram, et en toute simplicité les blogs (Hëllø, Inside Closet, A Beautiful Mess… trois exemples variés parmi la foule de très bons blogs orientés déco ou lifestyle). Il ne faut pas hésiter à fouiner, à dire ça j’aime, ça j’aime pas, à faire sa tambouille.

Vous pouvez tout à fait suivre une tendance ou non. La scandinave, c’est ultra beau, mais chez moi impossible, j’aime me sentir dans ma ptite grotte avec ma tonne d’objets autour de moi (une façon de me sentir protégée ?), je veux sentir que ça vit fort et puis surtout je serais incapable de tenir en état ma maison plus de deux jours :p

Surtout on n’oublie pas, on est chez soi et on doit s’y sentir bien 😉 #KiffeTaProxémie

 

Biblio (plus courte tu peux pas :p)

La Dimension cachée, d’Edward T. HALL

Anthropologie de l’espace : habiter, fonder, distribuer, transformer, de Marion SEGAUD