Pimp your EVJF : NSW rencontre Dear You Prod

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Pin It Share 0 Email -- Filament.io 0 Flares ×

L’autre jour j’ai rencontré des nanas façon wondergirls. Il s’agit de Laure et Diane de Dear You Prod. Alors calez-vous dans votre siège on va parler joie de vivre et entrepreneuriat. Je vous saupoudre le tout de quelques conseils bien sur.

Je vais tacher de vous retransmettre au mieux notre voyure, moi derrière ma menthe à l’eau et mon téléphone qui refuse d’enregistrer plus loin que 15 minutes… Gloups.

Conseil interview : La technologie vous lâchera toujours au pire moment, TOUJOURS ! Soyez prévoyant, test en amont, piles de secours, appareil de secours. Carnet et crayon restent ce qu’il y a de mieux pour vous sauver la mise. Finalement, le papier et vous c’est pour la vie, griffonner vos impressions, souligner les mots clefs, et éviter de renverser votre verre dessus.

Pour en revenir à nos moutons, Laure et Diane, ce sont deux amies de longue date qui s’embarquent dans un chouette projet en sortie d’études. Elles ont bien raison, des compétences en commun  et des caractères complémentaires leurs assurent la meilleure des communications entre elles. Elles me sont apparues comme les doigts de la main, capable de se soutenir l’une l’autre, de pouvoir faire effet ping-pong à chaque nouvelle idée. Elles le disent elles-mêmes, il y a un équilibre qui s’est créé, et qui s’est propagé à leur team de cadreur.

Cette rencontre c’était aussi l’occasion de pouvoir vous reparler ici de mariage côté « copines de la future mariée ». Et pas n’importe quelles copines, des copines façon Gang de filles, du fun et de la simplicité dans un mixer !

 

Pimp your evjf : NSW rencontre Dear You Prod

 

Une envie sincère

Dear You Prod est né de l’envie de faire plaisir et quoi de mieux que de se retrouver autour du mariage ?

Le concept m’a tout de suite parlé : faire des clips vidéo pour des messages à destination du mariage tout en joie de vivre. Save The Date, films d’entrée des mariés, tournage d’EVJF/G,  films dédiés aux mariés… tout le monde peut s’exprimer et offrir des beaux sourires en souvenir.
Moi qui suis une adepte de la caméra embarquée à la moindre excursion entre copines, je ne pouvais qu’aimer ! Le format court permet de donner du rythme et le tout de façon professionnel. Laure et Diane, s’occupe de tout, des décors, d’un scénario si vous en avez envie, de quelques pas danse pour un grain de folie… que demander de plus ?

Eh bien si, il y a plus 🙂 Mesdemoiselles, chères témoins, vous êtes dans les starting blocks, je le sais alors cette partie est pour vous 😉
Leur nouvelle formule Pimp Your EVJF. Là c’est du sur-mesure pour une nana comme moi : quand le clip vidéo est allié à un atelier DIY ! Voilà ce qu’elles en disent :

« On a rencontré Alice dans le milieu du mariage. Elle est graphiste et elle fait aussi de la déco, de la papeterie… On s’est dit que ce serait bien de faire une offre package avec elle, pour que les filles n’aient vraiment pas à se prendre la tête pour leur Enterrement de Vie de Jeune Fille [EVJF]. Que si elles s’inscrivent pour leur aprèm entre filles, ce soit un vrai moment où elles sont prises en charge pendant deux heures pleines de leur après-midi. Ça se divise avec d’abord l’activité Do It Yourself [DIY] avec Alice, qui fait des tutos avec elles. Ça peut être la création de couronnes de fleurs fraîches, de tote-bag stylisé pour la future mariée… Un cadeau qu’elles créeront et qu’elles rapporteront chez elles ou qu’elles offriront à leur amie qui se marie. Alice a l’expertise car elle faisait déjà ça avant, elle avait organisé plusieurs EVJF avec ce concept. Et comme nous, elle trouvait que ce serait intéressant de compiler les deux et donc l’idée c’est qu’après le DIY, nous on arrive dans l’appartement où elles sont et on les embarque pour faire un petit clip, ce qui est bien c’est qu’elles peuvent en plus prendre leurs accessoires tout juste fabriqués pour la vidéo. On passe une heure dans les rues de Paris et ce qui est bien c’est qu’elles auront passé un vrai moment complet avec la future mariée avec plusieurs activités. »

 

 

Serait-elle le pendant EVJF du wedding planner ? En tout cas, fini les prises de tête de coordination grâce à elles !

« On prévoit même un petit buffet, c’est un moment très convivial entre filles, où il n’y a pas à se prendre la tête. Elles savent juste qu’elles doivent se rendre à telle adresse et après nous on manage tout de A à Z.  »

Et ce n’est qu’un début ! Des associations avec d’autres prestataires pourraient être envisageables, seriez-vous tentez par de l’effeuillage ?! (aller, je suis sûre qu’il n’y a pas que moi 😉 ).
Aussi, pourquoi laisser les garçons de côté ? Bien sur, l’idée ne serait pas de leur faire confectionner leur boutonnière fleurie (et pourquoi pas tient ?!) mais qu’ils partagent un bon moment et qu’ils en gardent la trace.

Un chemin serpentin

J’ai aussi l’envie de vous parler du chemin qu’elles se tracent dans la vie pro.
Quand elles ont entamé leur master ce n’était pas dans l’idée de devenir chargée de comm’. Un chemin tout tracé ce n’est pas tant ce qui les fait rêver mais plutôt de belles expériences.  Des expériences elles en ont eues mais aussi quelques déceptions. L’envie de faire leurs armes et de se confronter à une vie professionnelle punchy était là, l’idée de créer leur « bébé » a tout naturellement suivie. Autodidactes, elles ont cette soif de connaissance propre à une génération de la polyvalence (mais chut faut pas le dire trop fort, sur le CV c’est toujours mal vu, ba ouais tu comprends on dirait qu’on n’a pas d’expertise). C’est bien ce genre de belles personnes qui m’inspirent et me motivent à me dépasser car elles voient loin ! J’avais lu une phrase bien inspirante sur une carte postale (et si quelqu’un à la réf ce serait super) : c’est en visant la lune qu’on atteint le haut du sapin ^^ Alors comme elles, il ne faut pas voir ses ambitions à la baisse !

« Notre but ultime serait que le principe de la vidéo cadeau s’étende au-delà du mariage, aux anniversaires par exemple. Que ça devienne un réflexe chez les particuliers en terme de service.
C’est créer une nouvelle offre, c’était ça qui nous intéressait, c’est pour ça d’ailleurs qu’on s’est mis sur ce créneau qui n’existait pas trop. Proposer quelque chose de nouveau.
Et maintenant on aimerait que ça se démocratise complètement, comme « on est entre copines on a envie de faire une séance photo ». »

 

Pimp your evjf : NSW rencontre Dear You Prod

 

Ce projet ambitieux elles s’y sont lancées dans les règles de l’art. Montage de dossiers en tout genre, phase de test, phase de prospection… de longues journées de travail ont précédé le fameux premier client, avec la part de surexcitation et de stress mêlés que ça implique. Une telle aventure ça peut faire peur, mais pour elles, après le premier client et les premiers retours, c’est devenu très concret et elles ont su qu’elles étaient au bon endroit !

« On a eu la chance de faire des tournages de simulation avec des proches. On a pu tester comment on travaillait ensemble, quels étaient nos points forts, nos défauts, comment traiter tel ou tel point. […] Dès qu’on a eu les premiers clients c’est devenu très naturel. On ne se posait plus de question. Ca a fini de nous cadrer. »

A tout ça, on ajoute une équipe de cadreurs avec qui tout se passe idéalement (nan mais là, c’est de la boîte qui déboîte ^^). Elles m’expliquent que ça a toujours été fluide entre eux et que l’équilibre s’est fait naturellement. C’est un bon combo, l’exigence des unes alliée à la technique des autres, sans regard d’autorité mais plus avec le gout d’apprendre de chacun et d’échanger pour obtenir le meilleur.

 

Pimp your evjf : NSW rencontre Dear You Prod

 

Maintenant que la machine est lancée et qu’on souhaite qu’elle aille très très loin, je propose de savourer un bon souvenir. Là je fais appel au spontané, 3,2,1…

Diane : « Ce n’est pas un souvenir en particulier, c’est plus général. Ce sont les petits mots qu’on reçoit à chaque fois de la part des gens, quand on leur envoie les vidéos. Avoir leur retour hyper positif, savoir que ça a trop marché au mariage, que c’était trop bien et qu’ils nous remercient. C’est ce rapport très humain qu’on entretient. »

Laure : « Moi le souvenir que j’ai particulièrement apprécié, c’est quand on a fait la soirée de lancement de la boîte parce qu’il y avait vraiment tout le monde. Nos familles respectives, tous nos amis. Il devait y avoir soixante-dix personnes qui étaient venues juste pour découvrir notre première vidéo et puis tout le monde nous a félicité, tout le monde avait l’air emballé. C’était hyper émouvant.  »

Les conseils

Depuis que je me suis moi-même lancée, c’est LA question que je pose sans cesse : « As-tu des conseils à me donner ? » Et je les partages avec vous 😉

#1 : Ne pas aller trop vite. Il faut définir les contours et étudier son projet, le budgéter, faire une étude de marché… ne pas se lancer à l’aveugle.

#2 : Ne plus jamais regarder en arrière. Aller jusqu’au bout de son projet une fois celui-ci lancé, en se posant des questions positives et constructives, ça ne sert à rien de se remettre sans cesse en question.

#3 : Se mettre à la place de sa cible. Un conseil excellent, connaître sa cible est primordiale et c’est ce qui permet de proposer un produit/un service le plus ajuster possible.

#4 : Y CROIRE !

Le dernier conseil est bien mon préféré de tous 🙂

Merci encore à Laure et Diane d’avoir passé cette heure avec moi. Je vous souhaite une belle réussite 🙂

 

One thought on “Pimp your EVJF : NSW rencontre Dear You Prod

Comments are closed.

Loading Facebook Comments ...